Différence entre forêt et bois

Publié le : 27 octobre 20213 mins de lecture

La forêt consiste en une zone de terre couverte principalement de grands arbres, d’arbustes et d’herbes, dont la croissance est généralement contrôlée par l’homme.

Plan de l’article

Les bois

Selon la législation italienne sur l’environnement, la superficie minimale qu’un bois doit occuper pour être définie comme telle est d’au moins 2 000 mètres carrés ; elle doit également avoir une largeur minimale de 20 mètres, un pourcentage de couverture du sol d’au moins 20 ; les arbres qui la composent doivent avoir une hauteur d’au moins 5 mètres lorsqu’ils arrivent à maturité.

Les bois sont divisés en deux catégories : les hautes forêts et les taillis. Dans les hautes forêts, ou bois de haute futaie, les plantes naissent par les graines des fruits, c’est-à-dire par la voie gamique, et sont laissées en croissance jusqu’à leur maturité ; les hautes forêts se renouvellent donc par les graines. Dans les taillis, par contre, la croissance des plantes est interrompue par des coupes périodiques, après quoi les plantes se renouvellent grâce à leur capacité de revenir produire des pousses et des racines, c’est-à-dire par le processus agamique ; les taillis se renouvellent donc par l’émission de nouvelles pousses, appelées drageons.

Une forêt

Une forêt est définie comme une zone de terre couverte principalement par de grands arbres à croissance spontanée, dont la croissance n’est pas contrôlée par l’homme. Pour être définie comme telle, une forêt doit avoir une superficie minimale de 0,5 hectare (5 000 mètres carrés), une largeur minimale de 20 mètres, un pourcentage minimal de couverture végétale de 10 % et une hauteur minimale des arbres de 5 mètres à maturité. En fonction de leur zone climatique, les forêts sont divisées en différents types : forêt équatoriale, ou forêt pluviale, forêt tropicale, forêt tempérée, forêt boréale et forêt méditerranéenne.

La forêt amazonienne, en plus d’être l’une des plus grandes, est la forêt la plus célèbre du monde : il s’agit d’une forêt équatoriale située dans le bassin de l’Amazone, en Amérique du Sud. Reconnue comme « le poumon vert de la Terre », la forêt amazonienne couvre une superficie de 5,5 millions de kilomètres carrés et se situe principalement au Brésil, mais s’étend également au Pérou, au Venezuela, à la Colombie, à la Bolivie, à l’Équateur, au Guyana, au Suriname et à la Guyane française.

Les principales différences entre la forêt et le bois concernent les dimensions, mais aussi la régularité de la végétation ; en effet, le bois, contrairement à la forêt, fait l’objet d’une sylviculture, c’est-à-dire de l’ensemble des interventions qui sont réalisées pour assurer son renouvellement, comme les coupes périodiques.

Plan du site